FaceBook   Instagram   YouTube   Google+  
Acheter gelée royale - Les ruchers du Tigou - France
Forme & Bien-être
Acheter miel - Les ruchers du Tigou - France
Nos miels
Acheter nougat - Les ruchers du Tigou - France
Spécialités au miel
Hydromel produit sur l'exploitation à Giroussens - France, à partir de notre miel.
Les bouteilles
Accueil > Tout savoir sur les abeilles et leurs productions > La propolis > La propolis sur des maladies respiratoires et gastriques

L'effet de la propolis sur des maladies respiratoires et gastriques

La propolis dans les affections hépatiques

Le docteur Cristina AOSAN est membre de la commission d’apithérapie d’Apimondia, affirme dans un article publié dans le numéro 169 du magazine « Abeilles & Cie » publié en juin 2015 que la propolis permet de garder sous contrôle les valeurs de la charge virale, et peut même les faire diminuer jusqu’à des valeurs indétectables dans le cadre des hépatites chroniques au virus B, C ou D.

Pour cela, il faudrait deux doses de 2 à 3 ml de teinture mère de propolis par jour, que l’on prendra mélangées avec du miel afin d’atténuer l’effet de l’alcool. Il est également possible d’utiliser de l’extrait aqueux de propolis ou encore de l’essence de propolis. L’usage de la propolis en extrait glycolique à la place de la teinture mère n’est toutefois pas conseillé dans l’article. En effet, et bien qu’il n’en donne pas la sensation gustative, le glycol fait partie de la catégorie chimique des alcools, et est considéré dans l’industrie alimentaire comme étant plus toxique que l’alcool conventionnel (ou éthanol). Pour cette raison, la législation limite sa consommation à 1 ml par jour.

La propolis dans l’ulcère gastroduodénal

Dans le même article, le docteur Aosan estime que l’apithérapie constitue une méthode sûre et efficace pour traiter l’ulcère. Là encore, il suffirait de prendre 2 à 3 ml de teinture de propolis deux fois par jour, mélangée à du miel, environ un quart d’heure avant chaque repas sur une durée de 1 à 3 mois selon les dimensions de l’ulcère. Des douleurs peuvent parfois se faire sentir au début du traitement, mais celles-ci sont passagères. Il est également possible d’associer la teinture à de l’acore odorant macéré au frais pour un très bon résultat. Bien entendu, ce traitement devra être associé à une alimentation correcte évitant les boissons gazeuses, les aliments acides ou épicés, ou encore le café et le tabac.

La propolis dans les viroses respiratoires comme la grippe ou de simples rhumes

Enfin, toujours selon le docteur Aosan, la propolis serait un traitement de choix face aux viroses respiratoires en raison de son effet antiviral. En effet, la grippe et la majeure partie des rhumes étant des maladies virales et non bactériennes, un traitement antibiotique n’est pas forcément la solution idéale, car celui-ci ne s’en prend qu’aux bactéries, pas aux virus. En revanche, une administration de la teinture de propolis dès les premiers signes de refroidissement, en raison de 2 à 3 fois 3 ml par jour chez les adultes, et 2 à 3 fois 3 gouttes par jour chez les enfants en bas âge, le tout bien sur mélangé avec du miel, permettait une guérison beaucoup plus rapide avec des symptômes beaucoup plus légers.


Toute la boutique en accès rapide
la vente de notre boutique en ligne est sécurisée par Systempay
Abonnement Tigou-Info

Abonnez-vous à notre lettre trimestrielle et recevez par mail un code promo de 10% sur la rubrique « Forme & Bien-être ».
Obtenez également un nouveau code promo si vous l’avez perdu.